François-Auguste Mignet
Collège
Aix-en-Provence
 

Historique

mardi 21 avril 2015, par la rédaction

ASSOCIATION AMICALE des ANCIENS ELEVES des COLLEGES et LYCEES, BOURBON, MIGNET et ZOLA

Elle a son siège rue Cardinale dans des bâtiments qui furent édifiés au XVIIe siècle (2 anciens couvents :Ursulines et Bénédictines) pour y installer un établissement d’enseignement
Historique des bâtiments :

1583 Acquisition des « Jardins du Roy »

1603 Création du collège royal de Bourbon (Edit d’Henry IV)

1621 Arrivée des Jésuites envoyés par Louis XIII

1773 Les Pères Doctrinaires remplacent les Jésuites

1790 Expulsion malgré le serment à la République

1799 Ecole Centrale des Bouches du Rhône

1802 Collège Municipal

1815 Collège Bourbon

1880 Lycée d’Etat

1890 Lycée Mignet (décret de Jules Ferry)

1976 le Lycée Mignet devient le collège Mignet dans les locaux de la rue Cardinale

1899 Création de l’Association des Anciens Elèves
L’association a fêté son centenaire en 1999, le 4 décembre,
j.Obelianne étant Président.

1902 Création Officielle et parution du 1er Bulletin

L’Assemblée Générale se réunit traditionnellement le premier dimanche après la Sainte-Barbe (dans les locaux du collège Mignet). Elle est suivie d’un repas réunissant les participants et leurs conjoints.
Un bulletin (deux parutions par an) donne des nouvelles des adhérents (des amis publient des ouvrages, exposent leurs oeuvres, sont décorés, reçoivent des prix…), le programme des activités à venir, le bilan des activités récentes. Ils évoquent enfin des souvenirs, des anecdotes du temps passé, et dressent le portrait de grands anciens, élèves, professeurs, proviseurs.
Un des buts de l’association est de venir en aide aux élèves et aux anciens ; c’est ainsi qu’en 1962 fut créée une Commission d’entraide pour venir en aide aux anciens élèves.

L’Association organise chaque année à l’automne un concours ouvert aux élèves de Mignet et de Zola, en accord avec leurs enseignants. Pour le collège, il s’agit d’une épreuve portant sur les arts plastiques, pour le lycée d’un atelier d’écriture. Le jury formé de professeurs et d’anciens élèves distingue les meilleures œuvres et attribue les prix.

Parmi les anciens, les deux noms qui viennent tout de suite à l’esorit sont Paul Cézanne et Emile Zola mais d’autres ont contribué dans des domaines très divers au renom du lycée : Darius Milhaud, Armand Lunel, Paul Meurisse, Leo Missir, Léon Martinaud Déplats (Garde des Sceaux), Marceau Long (vice-président honoraire du Conseil d’Etat), Henri Michel, Georges Carnus, Fernand Carcassonne, Jean Médecin (maire de Nice), Max Juvénal (député), Victor Leydet (sénateur), Marius et René Jouveau ,Maurice Blondel, Antonin Fabre,
Roland Carta (architecte),Pierre Jullien

Marcel Pagnol fut répétiteur

De nombreux anciens occupent des postes de responsabilités (mairies, entreprises)
J.Bonnoit a été élu récemment Président de l’Académie d’Aix

 CE TEXTE EST DE MR JEAN FABRE , DERNIER PROVISEUR DU LYCEE MIGNET .

Pour les enseignants et les adultes qui y viennent chaque jour , c’est le lieu des tâches quotidiennes , obscures et discrètes pour certains , exaltantes pour d’autres , par le contact des jeunes , parfois pénibles pour ceux qui n’en ont pas fait , de quelque fâçon , le cadre d’un certain apostolat .
Pour les jeunes , c’est le lieu des retrouvailles après de longues vacances , la camaraderie , l’amitié , l’apprentissage de la vie en société , avec ses enthousiasmes tôt éteints , et ses déceptions vite oubliées , le tout au milieu d’un rituel scolaire d’emploi du temps et de discipline qui paraît important à l’enfant au moment où il le vit , et qui s’estompe avec les années pour ne laisser qu’une certaine fâçon d’être , de penser , et d’agir .....
Si les jeunes qui nous quittent , comme le papillon son cocon , ardents du désir de vivre à leur tour , dans l’ivresse de leur premier essor , n’ont guère d’égards et de pensées pour ces vieux bâtiments , où pourtant s’est mûrie leur personnalité , et s’est trempée leur force , l’ingratitude est leur lot , et c’est bien ainsi .
Pour l’administration supérieure , le Lycée Mignet est un établissement parmi d’autres , N° 13001 F , qui necessite réparations et qui doit subir certaines mutations importantes .
Pour les urbanistes , c’est dans le Vieil Aix , de toutes les propriétés communales , celle qui présente le plus d’intérêt à cause de sa surface ( 18.000 m² ) suivie par les Thermes ( 13.000 m² ) . C’est aussi celle qui , en 1960 , était estimée au plus haut prix , 12 millions 4 , suivie par Saint Jean de Malte 5 millions 150 .
En 1960 , m’a été confiée la destinée de ce vieil établissement avec ses vieux murs habitués au labeur , à la méditation et à la prière . En effet , deux établissements de religieuses sont à l’origine de l’actuel Lycée : l’un , le couvent des Bénédictines , construit entre 1681 et 1685 , se retrouve encore dans l’escalier monumental en pierre , le réfectoire , la lingerie , le laboratoire de langues vivantes et la cour d’Honneur . Sous la Terreur et le Directoire , il servit de prison , puis devint en 1806 une filature de coton . En 1862 , les Visitandines en firent un Pensionnat de jeunes filles . En 1872 , la Ville d’Aix l’acheta pour agrandir son Collège Bourbon .
L’autre établissement religieux fut créé en 1666 , par le Conseiller au Parlement d’Aix , d’André . Ce couvent des Ursulines , prison pendant la Révolution , école centrale du département de 1798 à 1802 , devint en 1804 école secondaire communale , collège impérial en 1810 , puis Collège Bourbon . Il a pour vestige le plus célèbre l’actuelle chapelle du Lycée , dont certains éléments sont classés par les Monuments Historiques .
En 1878 , ces deux établissements religieux furent fondus en un seul le Lycée Mignet . Les travaux , rue Cardinale , rendirent solidaires ces deux éléments , en coupant l’actuelle rue Cabassol qui débouchait , porte d’Orbitelle , dans la campagne , et les rues Roux Alphéran , rue Sallier .
En 1939 , la notice du Lycée commençait par ces mots :
" Le Lycée Mignet , construit en bordure de la Ville , occupe une situation excellente pour la santé des élèves . "
Depuis Monsieur Fretillet , proviseur de 1884 à 1886 , jusqu’en 1960 , dix-sept chefs d’établissement se sont succédé soit , en moyenne , quatre ans pour chacun . Les trois plus longs séjours , dans le passé , ont été ceux de Messieurs Carette , 1900-1909 , Aussenac 1933-1942 , et Vardeme 1948-1957 .
( Note de J.Marasse : rappelons que Mr Fabre battra tous ces records puisqu’il " officiera " de 1960 à 1976 - fin du Lycée Mignet - soit 16 années )
On venait de fort loin au Lycée Mignet , et l’on commençait tôt . En 1884 , sur les 322 élèves , 138 étaient internes , en 1900 sur les 307 , 119 . En 1930 , l’effectif atteignait 558 élèves , dont 172 internes : le Lycée était ouvert aux enfants de 5 ans , en classe enfantine , la 12° . Or , les générations de jeunes se faisaient plus denses , et il fallait toujours plus de place : en 1947 , on construisit des classes provisoires qui sont encore utilisées , en 1953 un nouveau bloc scientifique . On se mit à récupérer toutes les surfaces utilisables ... Mais en même temps , l’existence des classes primaires dans les lycées était sévèrement critiquée : en 1956 , la classe dite " enfantine " disparaît et chaque année une autre .En 1960 , sur 1207 élèves , 342 étaient internes . Dès lors , l’ouverture de C.E.S. et de Lycées dans les Bouches-du-Rhône , la réforme de la carte scolaire par création d’un C.E.S. Mignet dans les murs du Lycée , avec Type II et Type III , portèrent un coup décisif à l’internat qui déclina très vite jusqu’à 50 internes en 1973-1974 . Corrélativement les locaux libérés devinrent des classes et l’accroissement des élèves scolarisés reprit dans un établissement qui paraissait saturé : 1207 ; 1503 ; 1617 ; 1680 ... La limitation du nombre d’élèves par classe a depuis fait retomber les effectifs : depuis 6 ans , ils oscillent entre 1500 et 1600 chaque année . En 1962 , les deux terminales C avaient 48 et 49 élèves ; elles en ont cette année 19 et 19 .
En même temps que se poursuivait cette évolution des effectifs , la situation du Lycée continuait à se modifier . En 1963 , s’ouvrait la première classe préparatoire aux Grandes Ecoles , une Mathématiques Supérieures suivie dès 1964 d’une Lettres Supérieures . Déjà l’on savait aussi que tout le premier cycle allait un jour se séparer du second cycle , et que Mignet suivrait le sort du Lycée Cézanne en 1961 . Ce temps approche maintenant .
Ce sera , certes , encore quelque chose du passé qui disparaîtra , mais ces mutations montrent que l’Education Nationale peut , et sait , se transformer . Les travaux , financièrement importants , renforcent les planchers , les escaliers , des classes s’ouvrent , un gymnase de 800m² de surface sportive apparaît , des aires sportives sont aménagées , un laboratoire de langues vivantes de 18 cabines ne désemplit pas , quelques deux cents bacheliers sortent chaque année , formés par les soins d’une centaine d’enseignants ... Mignet se transforme .
Et pour vous , les Anciens de Mignet , le Lycée ! ce sont les souvenirs des jeunes années , auréolés de la valeur des amitiés conservées , ce sont de vieux couloirs , des recoins sombres dont la lèpre oubliée a pris le charme de la pénombre des vieux châteaux pour vos complots enfantins ou vos cigarettes interdites , mais c’est aussi , sous le soleil couchant , ces belles façades en pierre de Rognes , qui semblent le soir , revivre , et se parer de rose , comme si elles avaient une âme , et que vous leur ayez donner un peu de votre vie ..... Mais celà , c’est à vous qu’il appartient de le dire . Si vous vous taisiez , ces pierres ne seraient plus rien , que des pierres .....
 
HISTOIRE de l’ASSOCIATION

FONDATION

Le 6 février 1899, d’anciens élèves du collège Bourbon et du Lycée Mignet d’Aix sont convoqués au lycée, à l’initiative de plusieurs condisciples, dans le but de fonder une Association amicale. Le Dr. Philippe AUDE : "…L’Association que nous vous proposons de fonder aura pour but de réunir tous ceux qui, présents ou absents ont passé dans cette vieille maison, ouverte en 1805, et de leur permettre de se retrouver, de savoir où sont et ce que sont devenus les anciens camarades. Elle nous autorisera à nous prévaloir les uns auprès des autres de notre titre d’ancien élève, pour nous aider, si besoin est, de nos conseils, de notre influence, de tous les moyens que nous avons acquis pour nous faire une place au soleil…"
L’assemblée vote à l’unanimité, la fondation de l’Association des anciens élèves du collège Bourbon et du lycée Mignet.

L’assemblée générale du 22 mars 1899 élit le Comité d’Administration composé de MM.
Etienne ROHMER, proviseur du lycée Mignet
Philippe AUDE, docteur en médecine
Raymond BONAFOUS, professeur à la Faculté des Lettres
Joseph LAFOREST, négociant
Charles MARTIN, négociant
Elisée CASSE, docteur en médecine
Emmanuel ROUSTAN, étudiant en Droit
Antoine MOURGUES, négociant
Adrien BAILLE, avocat, capitaine en retraite
Henri BERGEON, directeur de l’usine à gaz
Lionel BEDARRIDE, président du tribunal de commerce
Paul LAPIERRE, préposé à la manufacture d’allumettes
Henri DECOMME, courtier de commerce
Jules RAOUST, pharmacien
Octave RIMBAUD, étudiant en Droit.
Le Dr. AUDE propose d’offrir la présidence d’honneur à un ancien élève du collège Bourbon, le général Arthur de France, proposition adoptée par acclamation.

Le Conseil d’administration du 27 mars 1899 élit son bureau :
Président : le Dr. AUDE
Vice-présidents : MMBONNAFOUS et LAFOREST
Secrétaires : MM. Elisée CASSE et ROUSTAN
Trésorier : M. Charles MARTIN
Vice trésorier : M. LAPIERRE

Les premiers statuts sont déposés le 15 avril 1899 signés du Président AUDE et du secrétaire CASSE.

L’acte de naissance peut être daté du 27 avril 1899 (Arrêté préfectoral signé par M. FLORET, Préfet).

Mise à part une mise en sommeil durant la deuxième guerre mondiale et jusqu’en 1947, l’activité de l’Association ne s’est jamais démentie.

En septembre 1976, lors de la disparition du lycée Mignet et de la création des lycées Zola, elle prit le nom d’Association amicale des anciens élèves des collèges et lycées Bourbon, Mignet, Zola.

LES PRESIDENTS

1899-1912……….. Ph. AUDE
1912-1922……….. R. BONNAFOUX
1922-1935……….. E. NARD
1935-1939……….. A. SAUDINO
1939-1944……….. Dr. THOMAS
…………………………………….
1947-1949……….. A. SAUVAIRE
1949-1950……….. J. de SABLET
1950-1998……….. Y. BOUTIERE
1998-2000……….. J. OBELLIANNE
2000-2002……….. V. GODIN
2002-2013……….. J. BONNOIT
2013………………A-M SIOUFFI

* * * * * * *

Bref Historique

C’est par décision d’Henri IV que fut fondé un établissement d’enseignement. De 1603 à 1770 iil fut géré par les Jésuites, puis par les Pères Doctrinaires jusqu’à la Révolution o$ il fut fermé. Le collège Bourbon fut créé en 1815,il devint Lycée Mignet en 1887.
Jusqu’en 1976 où il fut transformé en collège. Les élèves de 2, 1 Terminales ayant vocation d’aller au Lycée Zola alors nouvellement construit.
C’est la raison du sigle de l’association .
C‘est une association fort ancienne car elle fut fondée en1899, elle prit le nom d’ Association des anciens élèves du collège Bourbon et du lycée Mignet. En septembre 1976, lors de la disparition du lycée Mignet et de la création des lycées Zola, elle prit le nom d’Association amicale des anciens élèves des collèges et lycées Bourbon, Mignet, Zola.

Et on a fêté le centenaire an 1999. Mise à part une mise en sommeil durant la deuxième guerre mondiale et jusqu’en 1947, l’activité de l’Association ne s’est jamais démentie.
Elle compte à peu prés 200 membres (197)

Parmi les anciens élèves, on citera évidemment P. Cezanne, E. Zola, A .Lunel ,P. Meurisse,
L.Martinaud-Deplat, G.klein, G.Carnus, M.Long………..

 
Collège François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : samedi 23 septembre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille