François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

Figurant, interview : Heithem

lundi 2 octobre 2006, par la rédaction

 

Dans un film, le figurant n’est pas un acteur professionnel. Mais il joue.
Heythem était figurant, il nous donne son témoignage.

Première étape : le casting
" On nous convoqués dans une salle de classe. On nous a demandé nom, prénom, âge et taille. Après on nous a pris en photo.
Un mois après j’ai été prévenu par téléphone. On m’a donné un rendez-vous pour des essayages, la veille du tournage."

 

 Deuxième étape : le jour du tournage
"En arrivant, on s’inscrit puis on va mettre le costume et se faire coiffer et maquiller.
La salle des costumes et de maquillage était dans le gymnase du collège.
Il y avait plusieurs coiffeurs. La séance était rapide

L’essayage s’est passé assez vite. Il y avait trois costumières. Les costumes étaient très chauds. Ce sont des costumes du début du XXe siècle. On ne les trouvait pas vraiment beaux et on était surpris de porter une sorte d’uniforme, une grande blouse noire.
La journée de tournage a été à la fois longue et agréable. Je suis arrivé à 7h 30 et reparti à 18h 30. Il fallait beaucoup attendre entre les prises. Heureusement, ils avaient prévu beaucoup de bouteilles d’eau.

Entre deux scènes, la maquilleuse venait nous arranger un peu avec de l’eau et du fond de teint sur le visage.

Troisième étape : le tournage
On nous a donné un gros scénario et on nous a demandé de le lire. 
Fanny, l’assistante, nous a expliqué la scène que nous allions tourner.
Dans le film, je suis un élève de la classe de Marcel Pagnol.

J’ai tourné dans plusieurs scènes, environ trois par jour, pendant cinq jours. Je me souviens de quelques unes en particulier.


- la rencontre avec Tom qui va devenir un ami de Marcel.

- la bagarre du croissant entre Marcel et Pégomas

- l’heure de colle

Avant de jouer on nous donnait des consignes.
Pour la scène de la bagarre, on nous explique que Tom a été frappé par Pégomas et que Marcel a décidé de se battre avec lui pour laver l’honneur des demi-pensionnaires.
Dès que la bagarre commençait, je devais me rapprocher et encourager Marcel. A la fin, nous étions une vingtaine autour d’eux. On faisait comme on voulait.

On se prenait un peu au jeu.
Dans une scène en classe, le professeur nous fait passer au premier rang. Là on s’y croyait.

En fait, quand on regarde un film, on ne se rend pas compte de tout le travail qu’il demande ; c’est beaucoup plus long et compliqué que je croyais. 

Heythem H.

 

— retour à la liste des fiches


Cette fiche reste à compléter en Atelier.

 
Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : vendredi 18 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille