François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

La journée mondiale de la langue arabe

lundi 18 décembre 2017, par Nathalie MANIVET-DELAYE

A l’occasion de la journée mondiale de la langue arabe, les élèves de Mme Gilles mettent leur travail en valeur


Tous les élèves de bilangue arabe vont réaliser à cette occasion des calligraphies ou tags des noms de leurs professeurs.

Ces travaux seront ensuite offerts aux personnes concernées.

Ils seront également exposés dans la vitrine de l’entrée pour que tous puissent en bénéficier et découvrir à quel point cette langue est belle

Pourquoi cette journée ?

En octobre 2012, pendant la session 190, le conseil exécutif de l’UNESCO a décidé que le 18 décembre est la journée mondiale de la langue arabe. Le 23 octobre 2013, le Comité consultatif international du plan pour le développement de la culture arabe, sous l’égide de l’UNESCO, a décidé de faire de l’adoption de la journée internationale de la langue arabe comme l’un des éléments-clés du programme de travail de chaque année.

La langue arabe

L’arabe est l’une des plus anciennes langues sémitiques les plus utilisées au monde, parlée par plus de 422 millions de personnes et distribué dans la région du monde arabe, elle est parmi les sept langues les plus utilisées sur internet, surpassant le Français et le Russe

Autre fois langue de poésie utilisée par les tribus de l’Arabie anté-islamique.

Son caractère unique et sa beauté ont forgé l’admiration des musulmans, au delà des disparités ethniques et géographiques. Mais son histoire s’est heurtée à divers évènements : conquêtes arabes, essor scientifique, colonisation occidentale, tentative de réforme grammaticale ou adaptation au monde moderne.

L’arabe est une langue importante chez les musulmans mais aussi la langue de nombreuses églises chrétiennes à travers le monde arabe, comme il fut écrit un grand nombre d’ouvrages religieux et intellectuel les plus importantes du judaïsme au Moyen Âge : les ouvrages de Dounash ben Labrat et Juda ben David Hayyuj dans la grammaire, Saadia Gaon, et Moïse Maïmonide en philosophie, Juda Halevi dans la poésie et Isaac ben Jacob Alfassi dans l’interprétation de la torah, il y a un impact profond dans la langue, la religion et la littérature juive.

Pour davantage de détails :
https://www.lescahiersdelislam.fr/Histoire-et-evolution-de-la-langue-arabe_a137.html

Événements

 
Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : mardi 15 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille