François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

Parfois... on a besoin de réfléchir pour mieux se parler

samedi 6 avril 2019, par Nathalie MANIVET-DELAYE

Quand tout va bien au collège et au sein d’une classe, les élèves se parlent et s’apprécient. Il peut y avoir quelques tensions mais dans l’ensemble, les élèves sont heureux de se retrouver et de partager leur quotidien.

Mais parfois il peut y avoir plus de tensions que ce qui est acceptable et des élèves peuvent en souffrir.

Notre travail, entre autres missions - est d’aider les élèves à appréhender la vie en collectivité de façon positive et à gérer les relations avec les autres.

Nous avons un outil pour ce faire, l’atelier philo.

L’ATELIER PHILO

C’est une médiation qui permet à la communauté éducative de construire des relations pacifiées, respectueuses et tolérantes entre les élèves et les adultes en faisant vivre les valeurs de la république.
L’atelier philosophique favorise l’amélioration du climat scolaire, donc les apprentissages.
Il est utilisé en prévention mais aussi lorsqu’un climat de classe est délétère, ou un climat scolaire dégradé.

LE DEROULEMENT D’UNE SEANCE

Pour mettre en place l’atelier philosophique, il est essentiel de se référer et de mettre en place un cadre immuable qui ne variera pas quoi qu’il se passe au sein du groupe. « C’est ce qui ne change pas pour que ça change » René Kaës

Pour créer les conditions propices à l’écoute et à l’échange au sein du groupe il est essentiel d’installer des rituels de séance.

  • une organisation spatio-temporelle différente de celle de la salle de classe ;
  • Une prise de parole organisée et régulée. Il n’y a ni bonne ni mauvaise réponse.
    Chaque réponse est importante. Toute parole est à respecter. Il n’y a pas d’aparté. On ne se moque pas.
  • des rôles sont attribués (un responsable du temps, des paroles échangées, du bon déroulement de la séance, etc.
  • l’organisation de la prise de parole avec un postulat de base : l’élève exprime sa pensée sans que l’adulte intervienne. Il n’y a pas de jugement sur ce qui est dit, ni d’expression sous la forme de : « vrai, faux, bien, ou mal, intéressant, ou pas intéressant …… »

Les interventions des adultes sont de l’ordre du questionnement, afin de faire préciser la pensée de l’élève, relancer le débat, ou rappeler les règles de l’atelier lorsqu’elles sont transgressées : propos irrespectueux, discriminant, insultant ou dévalorisant ...
Les adultes ne donnent pas leur propre avis. Si les élèves les sollicitent directement, ils répondent de manière à les influencer le moins possible et ajoutent « d’autres points de vue peuvent exister… »

La confiance et le respect, sont les garants d’une prise de parole possible. L’atelier philosophique se mène avec l’ensemble du groupe classe afin que la dynamique groupale s’installe et se poursuive en dehors de l’atelier. Aucun élève ne doit en être exclu.

Il faut toujours qu’il y ait au moins deux adultes pour encadrer ce travail. Ainsi l’un anime et l’autre prend des notes sur les contenus échangés afin de pouvoir les transcrire et les conserver, sans que les propos soient rattachés de manière nominative. Cela constitue une trace mémorielle du travail effectué par le groupe classe, qui peut être laissé en consultation dans la classe et/ou communiqué aux familles.

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : mardi 15 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille