François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

Acteur : rencontre avec Lionel Robert dans le rôle de M. Payre

lundi 2 avril 2007, par la rédaction

 Quand Lionel Robert pousse la porte de la classe ce 4 juin, c’est un peu M. Payre qu’on attendait, le maître élégant, autoritaire et ... boiteux. Et c’est un homme différent qui est entré, rieur, affable et dynamique.

M. Robert, comment êtes-vous devenu M. Payre ?

Cela s’est passé de façon très habituelle. D’abord, un casting, puis un engagement et la lecture du scénario. Après, il faut trouver son personnage. Petit rôle ou grand rôle, cela revient au même, il faut se mettre dedans. Il faut l’habiter.

Et pour ne pas faire n’importe quoi, il faut se renseigner, observer. Et bien lire le scénario.
 Et là, il y avait aussi le texte de Marcel Pagnol.

A la recherche de M. Payre

Lionel Robert propose de revenir à la source, les Souvenirs d’enfance, et de comparer avec ce que M. Payre devient dans le scénario.
Dans le texte M. Payre apparaît ainsi :
" Il était très grand et un riche pardessus beige était jeté sur ses épaules ; il portait la tête haute, et ses yeux noirs brillaient comme du verre. Il fit un pas vers nous, en s’appuyant sur une canne noire à bout de caoutchouc, puis d’une voix de commandement, qui était sonore et cuivrée, il dit ..."
Le scénario décrit un M. Payre qui ressemble à Lionel Robert :

" Le tambourineur disparaît et laisse découvrir Monsieur Payre, un grand et maigre monsieur très distingué, yeux noirs perçants, petites lunettes, marchant à l’aide d’une canne. "

On travaille le texte et la voix

Retrouver la situation, la relation d’autorité entre les personnages et ... répéter. Trouver le ton, respirer, articuler, détacher les mots pour leur donnjer du poids et du rythme.
Chacun à tour de rôle est invité à dire en situation, face à la classe, le premier acte d’autorité de M. Payre.
4 - PL
M.Payre monte sur l’estrade.
M. Payre
Messieurs, les élèves qui méritent une surveillance constante ont une tendance naturelle à s’y soustraire. Les élèves du dernier rang, debout !
Ils s’exécutent.
M. Payre
Prenez vos affaires et changez de place avec ceux du premier rang.

Le mot et le geste

Rejouer la scène tous ensemble, comme en un long plan-séquence.
Il s’agit de trouver comment jouer ensemble. Les mots de M. Payre déterminent ses gestes et son attitude. Ils font aussi bouger les autres acteurs. On répète encore.

On aborde au passage la différence entre une répétition pour le théâtre et pour le cinéma.
Où serait le public ? Où serait la caméra ? Y aurait-il un ou plusieurs caméras ?
La scène serait-elle jouée en continu ? En plusieurs prises ? En son direct ? Prendrait-on des plans de coupe ?

Le mot, le geste et ... la canne

Dans l’équipe plusieurs souhaitent apprendre à marcher comme M. Payre et à transformer sa canne en instrument d’autorité et de dignité.

On répète à nouveau.
Choisir son pied, choisir son pas, poser son regard et faire de la canne un objet qui appuie les paroles.

 
Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : jeudi 10 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille