François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

Zumai, encore et toujours la Commedia dell’arte

jeudi 20 mars 2008, par la rédaction

 


Écouter uniquement :

Vous pouvez télécharger la vidéo ou le son

Mettre un masque, c’est une attitude curieuse, non ?
Prendre un masque en cuir, en carton, en terre, en bois, en légume ... Le mettre sur son visage et parler.

J’ai bien aimé cette représentation, c’était intéressant et l’acteur communiquait bien avec le public.
J’ai aussi aimé les imitations qu’il faisait.

Alexia Marrot


Tout commence avec Zanni. Il est pauvre, très pauvre. Il meurt de faim à cause des famines et des guerres.

Aussi, il décide de quitter sa campagne et d’aller à la ville.
A Venise, Zanni fait la connaissance de trois masques qui représentent trois pouvoirs importants.


Pantalone, le riche vieillard,
avare et amoureux de séduisantes jeunes-filles.

 

La mise en scène était bien, le jeu de l’acteur était très rigolo. Il nous a présenté plusieurs personnages qu’on avait déjà vus : Arlequin, Pantalone… Il nous a raconté une histoire en présentant les personnages. Il y avait de beaux masques.
Laura Poulain

 

Le Capitan, soldat fanfaron et vantard, arrogant, autoritaire mais très peureux.

 

Le Docteur ... Lui, il sait tout, il a tout vu, il affirme et impressionne mais raconte bien souvent d’énormes bêtises.

 

J’ai trouvé que l’acteur expliquait bien l’histoire de chaque masque qu’il nous présentait. J’ai bien aimé le masque de Arlequin. Certains personnages étaient drôles et d’autres moins . L’acteur arrivait bien à modifier sa voix pour chaque personnage comme par exemple le docteur , Arlequin.
Estelle Cubizolle

 

 

Notre ami Zanni n’est pas du tout armé pour affronter ces trois personnages. Il est trop naïf et trop maladroit pour éviter les coups de bâton.

 

Alors, petit à petit apparaît un nouveau masque, capable de rivaliser avec Pantalone, le Capitan et le Docteur.

C’est Arlequin !

 

 Le bonhomme était très fort et avait l’air d’aimer ce qu’il faisait. Il a bien réussi à captiver l’attention d’ à peu près tout le monde . Un grand merci à lui de s’être déplacé !
Julia Sassano

 

 

J’ai trouvé ça intéressant parce que le comédien jouait bien le rôle des personnages de la Commedia dell’Arte et il nous expliquait le caractère des personnages. Ce que j’ai préféré c’est vers la fin quand le comédien faisait semblant d’être le présentateur d’un jeu télévisé.
Elliott Duvaut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : samedi 19 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille