François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

Simulation de procès : le prévenu est M. Jourdain

jeudi 2 décembre 2010, par la rédaction

dessin, deux juristesEt si l’histoire prenait un tour différent ?

Imaginons ...
M. Jourdain reconnaît Covielle et ne se laisse pas prendre à sa "machine".
Furieux de la conspiration qu’il découvre, il oblige Lucile à épouser un mari qu’il a choisi pour elle parmi les hommes de qualité, M. de Nobilitas.
Mme Jourdain et Lucile refusent de céder et portent plainte.

Rédigeons la plainte.
Instruisons.

Mettons en scène le procès.

Nous voici au carrefour du français, de l’Histoire et de l’Instruction civique.
C’est l’occasion de plonger dans la mentalité du XVIIe siècle, d’argumenter et de découvrir les étapes d’un procès.

Les ressources juridiques proviennent du site Service public

 Tous les faits à établir sont dans le texte.
Les éléments de preuve seront donnés sous forme de citation avec référence d’acte et de scène.
Les avocats pourront utiliser une présentation Ppt pour leur intervention.






la plainte calligraphiée à la manière du XVIIème siècle

Henriette et Lucile Jourdain
A Monsieur le Préfet de Police
 Plainte contre M. Henri Joudain, leur époux et père

Paris, le …


Nous souhaitons déposer plainte contre le sieur Henri Jourdain pour les motifs suivants : son complet refus de voir sa fille Lucile épouser l’homme qu’elle aime. M. Jourdain préfère qu’elle épouse M. de Nobilitas, homme de qualité qu’elle n’a jamais rencontré.

M. Jourdain prête aussi beaucoup d’argent à son prétendu ami Dorante qui ne lui a jamais rien rendu.Il continue d’ailleurs à lui emprunter.Et c’est tout l’argent de notre famille qui disparaît.
Un petit carnet tenu par mon époux et que nous tenons en notre possession pourra en témoigner.

Nous soupçonnons aussi M. Jourdain d’entretenir ou de travailler à avoir une relation avec Madame Dorimène, une Comtesse qu’il a invitée jusques dans notre maison. Nous avons surpris des conversations et un repas galant. Des rumeurs circulent. Notre servante Nicole pourra en témoigner.

Henriette et Lucile Jourdain







Quelles pièces verser au dossier de M. Jourdain ?
dessins, pile de dossiers
Les mensonges  : voir le relevé (annexe 1, mise à disposition ) Qui peut en témoigner ?
Télécharger le relevé des mensonges

Les dépenses : établir le relevé, référence par acte, scène, réplique (annexe 2, à constituer)

Les influences ou incitations à accéder à la noblesse (annexe 3, à constituer)  :
•• Dorante : Quels éléments de preuve ? (à relever en exploitant le relevé des mensonges)
•• Les Maîtres qui le poussent à la dépense : Quels éléments de preuve ? (voir les actes I et II)
Qui peut en témoigner ?
Télécharger le relevé des flatteries


L’infidélité et l’aveuglement : Quels éléments de preuve ? (Annexe 4, à constituer d’après les actes I, II et III) Qui peut en témoigner ?

L’abus de pouvoir sur Lucile (annexe 5, à constituer)  : établir le relevé (Acte III)
 Qui peut en témoigner ?

Télécharger l’abus de pouvoir de Jourdain

L’injustice faite à Cléonte (annexe 6, à constituer) : A quel moment M. Jourdain refuse-t-il Cléonte ? Pour quel motif ? Qui peut en témoigner ? (Acte III).



 





Audition des témoins
 
Ont défilé devant la Cour, jurant de dire la vérité, les différents Maîtres, la servante Nicole, le valet Covielle, ainsi que quelques autres domestiques. Par permission spéciale, une personne de qualité n’a pas été citée, ni même une certaine dame qui l’accompagnait.
Leur déposition écrite est parvenue à la Cour qui en prend acte.

Martial Capitan, Maître d’armes, a clamé sa consternation et affirmé sa certitude que M. Jourdain ne parviendrait jamais à manier les armes ni comme un gentilhomme ni comme un bretteur de rue.


On a ironisé sur les prétentions ridicules de M. Jourdain.


La défense a fait valoir que la maladresse n’était pas une faute.

 













Alcofibras Megagloss, Maître de philosophie, a confirmé son désespoir de rien apprendre à M. Jourdan qu’il ne sache déjà, car il n’écoute rien de ce qu’il ignore.
En revanche il a admis avoir aidé M. Jourdain à rédiger un compliment galant, sans pouvoir rien changer au brouillon qui lui était proposé.

La défense a tenté de faire valoir le désir de M. Jourdain de mettre les meilleures formes à l’accueil qu’il préparait d’une personne de qualité.

Mais les avocats de Mme Jourdain ont eu beau jeu de dire qu’il n’était pas nécessaire pour cela de parler de ses yeux ni de l’amour qu’ils inspirent.









La servante Nicole a été longuement entendue. Il est vrai qu’elle est depuis toujours attachée à la maison.

La défense souhaitait la récuser car elle est depuis fort longtemps au service de Mme Jourdain et semble avoir pris fait et cause pour ses intérêts et ceux de sa fille Lucile.

On a également mis en doute son impartialité. les deux soufflets qu’elle aurait reçus sont de nature à fausser son jugement sur M. Jourdain.

La Cour en a décidé autrement. L’audition du témoin a donc eu lieu, au plus grand plaisir de tous. Reconnaissons que la dame a du caractère et de la voix. Son rire si communicatif a su réveiller un auditoire quelque peu usé par les savants et longs discours du Maître de philosophie.



 



dessin avocat doigt pointé





Le compte rendu de l’acte d’accusation sera bientôt disponible.

 













dessin, avocat la main sur le coeurOn longuement défendu M. Jourdain.

 
Le compe rendu de la plaidoirie sera bientôt disponible.



















L’affaire est en délibéré. Le verdict sera prononcé le 9 mars en classe de français.
 
 










 
 
 

 
Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : jeudi 10 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille