François-Auguste Mignet
Collège international
Aix-en-Provence
 

La DP3 s’accroche aux branches

mercredi 17 novembre 2010, par la rédaction

Vendredi 8 octobre, séance d’accrobranche pour la DP3 promotion 2010-2011.
Sous l’oeil attentif de Stéphane Gobet, venu en renfort, la petite équipe a fait bien plus que découvrir une entreprise de loisir.
En ce début d’année, vaincre un peu sa peur et se lancer dans le vide, c’était aussi une manière de souder l’équipe et d’apprendre à ne pas lâcher prise.


Cette entreprise a été créée en juillet 2008. Elle est située au pont de l’Arc sur les rives de l’Arc,terrain appartenant à la mairie. 
Nous avons été accueillis par Jean Philippe, qui est responsable d’exploitation et gestionnaire du site (niveau formation : brevet d’état escalade). A l’heure actuelle, le site ouvre d’avril jusqu’à fin octobre et ferme pendant 4 mois et demi.
Le site fait environ 2 hectares et il y a 5 parcours : 3 pour les enfants et 2 pour les adolescents et les adultes.

Jean Philippe a répondu à nos questions, nous permettant ainsi de mieux découvrir le côté caché d’un parc d’attractions

Comment créer ce type d’entreprise de loisirs ?

Il faut avoir beaucoup d’argent, des relations, et de la chance...
Le site a couté 300 000 € à la construction ; seulement pour des arbres, des poteaux et des câbles ! Ce parc n’est pas rentable aujourd’hui car le parc ne peut pas être ouvert 24h/24h à cause des intempéries et de la nuit. Un soir d’orage, la foudre a tapé le haut d’un poteau du parc !

Il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme spécifique pour monter ce genre d’établissement, hormis le Diplôme Qualification Professionnelle. Il doit obligatoirement être accompagné d’une Formation de Premier Secours.

Quel est l’intérêt pour la mairie d’Aix-en-Provence de "louer" ce genre de terrain ?


C’est un site qui coûte de l’argent (qui vient des impôts). Cet argent là sert à entretenir ce genre de terrain, mais puisqu’il y a un parcours d’accrobranche, la mairie n’a plus à assurer l’entretien du terrain : c’est le patron du site qui doit le gérer.

A quel type de clientèle ce parc s’adresse-t-il ?

Il y a la clientèle particulière (des personnes venant en famille), la clientèle scolaire et
une clientèle d’entreprise (des personnes ayant un travail stressant et qui pour se détendre viennent à l’accrobranche).

Pour entretenir le parc...
Il ne faut pas mettre le câble directement autour de l’arbre : il faut mettre des ’’taquets de bois’’ qui sont en fait des demi-rondins qui sont serrés à l’arbre par le câble.
Les plateformes n’altèreent les arbres qu’a 20%. Il faudrait normalement tous les 5 ans desserrer les plateformes mais ce n’est pas possible à cause du montage.

Le parc n’est pas majoritairement abimé par les plateformes, ou les câbles mais par le piétinement humain, c’est pour cela qu’il faut suivre les chemins de graviers, faits par le patron du parc.
Il faudrait au minimum 30 000 € pour faire chemins et barrières nécessaires.

Nous avons pu ensuite durant 1h 30 découvrir tous les parcours, les photos témoignent de notre plaisir d’une sortie réussie.

Arthur Lanza, Félix Tabardel
3e 8




 
Collège international François-Auguste Mignet – 41 rue Cardinale - 13100 Aix-en-Provence – Responsable de publication : Nathalie MANIVET-DELAYE
Dernière mise à jour : mardi 15 juin 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille